Et si vous étiez la solution ?

Félix
27 Juin 2019

C’est un homme qui vous écrit.
Avec ce que je sais vous devoir et ce que chaque jour vous m’apprenez.
Avec le recul de l’âge et des voyages dans les humanités et univers professionnels.
Avec la pleine conscience que de nos différences nait l’intelligence.

Le monde est agité. Avez-vous remarqué ?
Pas un matin où l’on ne nous balance l’info cata sans précaution :
Notre planète s’épuise. Evidemment.
Nos modèles européens sont en question. Normal.
Nos économies chahutent, partagées entre deux modèles.
D’un côté la Chine, de l’autre les Etats-Unis.
L’un et l’autre dominants, l’un et l’autre insatisfaisants.
Et nous, minuscules au milieu des géants, à pagayer à contre-courant.

Mais ce qui m’a frappé dans cette actu collapsiogène* est que je n’ai trouvé nulle part d’autre pensée que celle de ces grandes gueules qui twittent comme ils pissent ou de ces mâles scientifiques sûrs de leurs savoirs (1)
Rien vu d’inspiré de l’esprit féminin pour une autre lecture de l’actu.

Comme beaucoup aujourd’hui je cherche un peu d’air frais.
Quelque chose de subtil qui ressemblerait au parfum des tilleuls.
Ou mieux encore un souffle réaliste sur ces braises masculines qui tentent de nous redessiner le monde en oubliant l’autre partie de nos humanités.

Car oui, pour éviter la fin du monde, je suis persuadé que vous êtes la solution.
Et d’autant plus si nous la construisons ensemble.

Si vous le voulez bien.

Evidemment °-)

* Collapsologie
Formé à partir du latin collapsus, signifiant “tombé d’un seul bloc”, et du grec logos, le néologisme “collapsologie” désigne l’étude de l’effondrement de notre civilisation industrielle, considéré comme inéluctable à plus ou moins brève échéance, et des alternatives qui pourraient lui succéder.

Sources : Le Vif du 13 juin 2019
Vivre l’effondrement et pas seulement y survivre
Dossier de Laurence Van Ruymbeke à propos des livres “Comment tout peut s’effondrer” et “Une autre fin du monde est possible” de Gauthier Chapelle, Raphaël Stevens et Pablo Servigne aux éditions du Seuil

Voir aussi leur nouveau magazine Yggdrasil